lundi 2 janvier 2012

Année 2012 : excellent millésime pour l'écriture ?

Bonne année à tout mes lecteurs et amis de plumes !
Une année qui sera, je le pense, encore riche en événements et en tout cas, très productive ! La page blanche, je ne connais pas ! Plus j'écris et plus j'ai envie d'écrire et mon imagination déborde ! J'ai confiance en moi et revendique de plus en plus mon statut de romancière et, j'ose le dire maintenant parfois, d'écrivain ! J'ai envie de continuer d'écrire l'histoire magique et parfaite de mon anagramme Clara Brishkaba que j'ai entamée pour le défi 1000 mots/jour ! 
Je veux savoir si je serais capable d'écrire un roman complètement fou qui raconterait l'histoire de ces deux scientifiques qui veulent créer des hybrides humains/animaux/végétaux (alors que ce n'est pas du tout mes lectures, ni mes films de prédilection ! ) 
"L'histoire alternative" de ma grande saga "Chuchotis des Flots Secrets" progresse ! Rappelez vous, quand j'avais seize ans, j'ai commencé à écrire cet interminable roman dans mes cahiers de lycéenne et quand je l'ai repris dix ans plus tard, je trouvais que ça n'avais aucun sens, que les événements s'entremêlaient les uns sur les autres et que l'ensemble restait incohérent ! Sans regrets, j'ai changé le début pour rendre l'histoire plus fluide, plus agréable et oserais-je dire plus passe-partout ? Pour un premier roman, il ne faut pas mettre la barre trop haut, au risque de s'y cogner, et je crois que c'est ce que j'ai réussi à faire avec "Chuchotis des Flots Secrets". Malgré tout, il y a des paragraphes qui me semblaient bien trop bien écrit (elle fait mal aux yeux cette phrase) pour les abandonner. Alors, sans relâche, je me replonge parfois dans cette histoire et peut-être un jour, pourrais-je enfin la partager :)
Le futur m'inspire ! C'est peut-être parce que cette année a un goût particulier "d'apocalypse imminente" ? Je me dis que ce n'est pas possible, que l'humanité a survécu à bien des fléaux ? Je me dis que les si les prophètes n'ont pas pu prévoir aussi loin c'est qu'il n'avaient pas le temps. Des prédictions vieilles de milliers d'années : comment pourrions nous les interpréter avec certitude ? J'imagine un chevalier des temps moderne qui visiterais le passé pour poser la question à ces savants du regard vers le futur et qui leur indiquerait que simplement, ils n'avaient plus de support, plus de temps ou qui sait ? plus envie ! Quand on a pu prédire l'avenir avec précision sur 1000 ou 2000 ans, on peut légitimement se dire que pour les 1000 ou 2000 années suivantes, les contemporains n'ont qu'à finir le travail ;) ? Non ?
Enfin moi, sans me prétendre prophète, la vie telle qu'elle pourrait être quand je serais vieille et ridée ou juste après ma mort (sic) je l'imagine déjà plutôt bien. Et j'ai bien envie d'écrire aussi ce que j'imagine !
Un autre exercice qui m'aide à passer le temps quand je suis bien obligée "d'attendre" c'est d'observer un animal, une statue, voire même un végétal et de me poser la question "Qu'est-ce qu'il peut bien penser ? Si il parlait que pourrait-il nous raconter ?" Là, oui, on est proche des nouvelles de Bernard Werber  qui m'inspirent forcément un peu ^^

L'inspiration est donc revenue, elle est là et bien là et m'accompagnera tout au long de cette nouvelle année ! Qui sait, ça pourrait être formidable si je terminais l'écriture du tome 3 de ma saga en 2012 ! En attendant, il me faudra finaliser la couverture du tome 2 "Souffle de Trahison" et peut-être qu'en développant ma nouvelle passion, la photographie ; ce ne sera plus un problème ! 

Je profite de cet article pour dresser le bilan définitif du challenge 1000 mots de Charlotte Boyer.
Mes "performances" de ce NaNoWrimo de novembre 2011, à la dernière période sont les suivantes :
16 novembre : 1045 mots
17 novembre : 13 mots pour compléter un paragraphe
18 novembre : 568
19 novembre : 0 mots, mais 41 couverts !
20 novembre : 0 mots, mais je suis épuisée :/
21 novembre : 0 mots, mais jour de congé
22 novembre : 0 mots mais jour de deuil
23 au 25 novembre : 0 mots, mais confection de bredalas !
26 novembre : 1489 mots

Bien loin donc des 1000 mots par jour, mais je savais dès le départ que de m'imposer un tel rythme serait un vrai défi pour moi, et d'autant plus, dans la rédaction d'un tout nouveau roman, car c'est toujours le début qui est le plus difficile à rédiger ! Malgré tout, l'expérience de l'écriture à plusieurs est toujours aussi géniale. J'ai hâte de recommencer !
Enregistrer un commentaire