vendredi 18 novembre 2011

Comment j'écris ?

Question intéressante, n'est ce pas ? Hé bien d'abord il faut savoir que la plupart des écrivains n'écrivent plus depuis longtemps dans un cahier, mais certains sont attachés à leur "petits carnets" dans lesquels ils peuvent noter quelques lignes au gré de leur inspiration, du quotidien. Moi même, je me suis souvent vue fouiller dans mon sac à main, dénicher une enveloppe protégeant un courrier important et y écrire mes pensés ou tout autre citation que je jugeais intéressante. J'ai toujours eu un stylo sur moi... j'ai même déjà écrit sur... une serviette en papier, avant de me procurer un bloc notes !
Concernant le roman, j'écris vraiment "dans le désordre" : du coup, une clé USB renfermant des dizaines de documents textes est un outil précieux !
Le chapitre ou le morceau d'histoire va littéralement "m'habiter" me trotter dans la tête jusqu'à que je puisse le transcrire sur ordinateur. Par ailleurs, j'écris mon roman au jour le jour, ou plutôt de semaines en semaines, car là aussi, le challenge1000mots en est la preuve, je n'arrive pas à écrire, ne fut-ce que 500 mots tout les jours ! Hélas !
Ensuite, tel un puzzle, j'assemble ces chapitres au fur et à mesure. En fait, j'ai déjà écrit des pages entières sur ce qui arrivera aux enfants de mon héroïne, alors qu'ils ne sont même pas nés ! Et d'un autre côté, j'ai envie de récupérer des morceaux de mon blog que j'ai écrit il y a 5 ans ! J'ai toujours dit que ma vie était une sorte de "bordel organisé" : hé bien c'est sacrément vrai !
Je peux aussi tout autant travailler sur plusieurs projets d'écriture à la fois, du moment que l'inspiration est là ! En fait, ma clé USB stocke toutes les idées d'écriture qui me passent par la tête et... dans laquelle il n'y aurait pas assez de place si je devais tous les retenir avant de les faire jaillir sous mes doigts lorsque c'est le bon moment ;)
Finalement, le plus dur, c'est le début. Les phases intermédiaires. Je pense que nous sommes nombreux à avoir du mal à écrire ce qui semble banal sans détourner l'attention du lecteur. Mais une écriture trop "mouvementée" n'est certainement pas non plus la meilleure solution : ne risque-t-il pas de s'épuiser ?
Plus tard, je relirais donc encore et encore les chapitres, puis le roman dans son intégralité, avant de décider qu'il est prêt à publier ;) Du coup, écrire un roman me prend toujours entre un an et trois ans au minimum !!!
Enregistrer un commentaire