lundi 25 mai 2009

Métier ? Profession ? Passion ? Travail ?

Allons plus loin dans le débat...

J'ai toujours eu la sensation de « cheveux qui se dressent » lorsqu'on essaie de m'intégrer à ce métier, à cette profession de restaurateur ou d'hôtelier. Certes, ça fait partie de ma vie, c'est mon travail et je le fais bien. Mais mon métier, ma profession, non ce n'est pas ça... C'est pour écrire que je vis, c'est mon livre qui me fait rêver, c'est ça ma passion. J'ai besoin, là encore de précisions....


Un métier est une activité humaine, le plus souvent à but lucratif. C'est aussi un savoir-faire acquis et, lorsque le métier le permet, une amélioration de ce savoir.



(Bon, concernant le côté lucratif, dans les deux cas,

c'est sûr que gagner de l'argent fait partie du jeu...

Savoir-faire acquis, amélioration...

Pareil, ces points-là concernent les deux parties)



    (...)

  • L'exercice d'un métier est fréquemment précédé d'un apprentissage plus ou moins long (stages, statut d'apprenti, compagnonnage). Cela se traduit d'une certaine façon également dans le contrat de travail avec l'exigence d'une période d'essai qui témoigne autant de ce que l'employé doit prouver qu'il a du métier que de la nécessité d'un temps d'apprentissage pour acquérir les spécificités de son poste.

(Hé, hé, un jour peut-être (si ça vous intéresse, disons)

je vous raconterais mon CV,

ma formation ne correspond pas vraiment,

voire pas du tout,

à mon activité actuelle

ni d'ailleurs à ma passion pour l'écriture)


  • On exerce souvent un seul métier à la fois, mais celui-ci peut être plus ou moins spécialisé. Dans la fonction publique, le cumul d'activités est interdit ou réglementé. De plus en plus de personnes exercent plusieurs métiers successivement pendant leur vie.

(ha zut... un seul métier à la fois ?

Pourtant, j'ai ENVIE que mon écriture soit RECONNUE,

que ce ne soit pas juste une sorte de « passion adolescente assouvie »)


(...)
  • On exerce son métier, soit librement (freelance, profession libérale, artiste ou artisan), soit comme entrepreneur (chef d'entreprise, commerçant, agriculteur), soit comme salarié, dans ce cas, soit dans le secteur privé, soit dans le secteur public (fonctionnaires et, par assimilation, élus)

    (...)

Selon G.Le Boterf (en 2000) le métier se définit traditionnellement par 4 grandes caractéristiques :

  1. un corpus de savoirs et de savoir-faire essentiellement technique

  2. un ensemble de règles morales spécifiques à la communauté d'appartenance (exemple des comptables qui obéissent aux principes comptables)

  3. une identité permettant de se définir socialement ("je suis secrétaire", "je suis ingénieur"...)

(Voilà, on met le doigt dessus !

Je ne suis pas hôtelière, c'est juste ma façon de gagner des sous...

je SUIS écrivain, heu... romancière j'ai dit)


  1. une perspective d'approfondir ses savoirs et ses savoirs-faires par l'expérience accumulée ( learning by doing ).

Cependant la notion de métier a évolué avec le contexte socio-économique vers une certaine profesionnalisation des métiers



    Profession :

  • du latin professio, -onis «déclaration, déclaration publique, action de se donner comme» d'où « état, condition, métier ».

  • Par extension, Profession de + substantif (désignant un métier). Activité manuelle ou intellectuelle procurant un salaire, une rémunération, des revenus à celui qui l'exerce. Profession de charpentier, de comédien, de cultivateur, d'ingénieur, de journaliste.

(oui, je n'aurais jamais de salaire en tant que romancière,

tout juste les ventes de mon livre serviront à publier le prochain tome, à l'améliorer :

comme une entreprise qui s'auto-finance, quoi ! Et encore... )


Le mot travail désigne l'effort, l'application nécessaire pour faire quelque chose.

Par extension, il désigne également le résultat de cet effort. En italien, le terme lavoro (labeur) se rattache au latin labor, qui a la signification de fatigue, peine, et qui a donné l'adjectif laborieux. Le terme anglo-saxon work vient d'une racine indo-européenne que l'on retrouve dans le grec ἔρδω, avec l'idée de faire, d'accomplir quelque chose. Le travail est ce qui lie un effort où l'on peut s'épuiser (voire une souffrance) à un résultat positif.

(Ha là, on est déjà plus proche de la vision que j'ai de ce métier... de cette profession..

de ce travail donc d'hôtelière ! )

Un emploi est un contrat passé entre deux parties, l’employeur et l’employé, pour la réalisation d’un travail contre une rémunération, par l’exercice d'une profession, (...)

La notion d'emploi est souvent assimilée avec celle de salariat. (...)

(Là, c'est encore plus vrai !)


Source : www.wikipedia.fr


Voilà, mon emploi, mon gagne-pain, ou disons ma profession -sic- c'est hôtelière.

Mon métier, ce qui me définit, c'est romancière.

Vous allez dire que je cherche la petite bête... et vous aurez raison ! C'est ma personnalité, et j'ai besoin de mettre des termes précis sur ce que je ressens.

J'ai besoin de distinguer ces deux formes de travail qui font partie de ma vie mais pour lesquels j'ai des sentiments totalement différents et je dirais même parfois opposés. Maintenant, c'est fait :-)

Enregistrer un commentaire